Les obligations convertibles

Nombreuses sont les théories et statistiques sur les obligations convertibles. Mais les premières convertibles ont déjà été émises au 19ème siècle pour le financement des chemins de fer au Etats-Unis. Beaucoup d’études prouvent que les obligations convertibles peuvent définitivement être considérées en tant que propre classe d’actifs.

Plutôt que d’ajouter des exemples, explications techniques ou résultats quantitatifs montrant les avantages d’un ajout d’obligations convertibles dans des portefeuilles, Mirante Fund Management SA vous encourage à prendre contact avec nous pour que nous puissions répondre à vos questions.

La Finance Comportementale

La Finance Comportementale est l’imbrication permanente des enseignements de la théorie moderne du portefeuille, de la rationalité des modèles d’évaluation, avec l’analyse systématique des informations permettant de qualifier l’état psychologique du marché. Pourquoi doit-on se soucier de la psychologie des intervenants ?

Parce que les investisseurs ne réagissent pas toujours rationnellement aux fondamentaux.

Ainsi, la valorisation des actifs pris individuellement ou collectivement s’éloigne régulièrement du prix fondamental d’équilibre tel qu’il ressort des modèles de valorisation. La perception, l’image qu’un investisseur a du marché et/ou d’un titre joue un grand rôle à court et moyen terme, alors qu’à long terme le fondamental fini par s’imposer.

Les informations liées à la psychologie du marché permettent d’arbitrer certains de ces écarts sur le court terme. Elles permettent d’adapter à temps le portefeuille pour tirer profit des tendances et des cycles.

Pour plus d'informations : veuillez visiter Quanteviour